Forum de la communauté WRP

Bienvenue sur le forum de la communauté WRP.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Firesal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les Firesal.   Sam 18 Mai - 18:51

Nouvelle histoire de Papy Wolf, avec le même principe que les Aventures de Balzar Gachette en Azeroth. Le conteur que je suis vous parlera de quelques personnages qui vivent en Azeroth, avec les lieux de la map Le Renouveau d'Azeroth. Ici, c'est l'histoire d'un groupe d'Elfes de Quel'Thalas que je vais vous conter.

Chapitre 1, première partie

''Attention!''
Firnow Firesal évita les griffes de la goule de justesse. Il répliqua en envoyant une boule de feu sur l'ignoble Mort-Vivant, qui fut réduit en cendres.
Encore une fois, il venait d'être sauvé par sa sœur Lovmai. Le mage remercia silencieusement une nouvelle fois les talents de la Forestière.
Puis, il se concentra de nouveau sur le conflit.
Le Fléau Mort-Vivant envahissait leur patrie, les Bois des Chants Éternels. Les Morts-Vivants avaient passé tous les portails de téléportation et les Portes. Seule  une barrière magique subsistait, bloquant quelques accès menant vers Silvermoon, la capitale. Les assiégés gardaient difficilement deux passages non-couverts par la barrière arcanique.

Firnow sentait la fin approcher. Les forces des Elfes ont été réduites de moitié, et les Morts continuent d'affluer en nombre. Il était impossible d'évaluer les forces d'assaut du Fléau. Elles semblaient sans fin, et dans un sens elles l'étaient, recrutant ses soldats immondes parmi les cadavres.
Sylvanas Windrunner était tombée en tentant une action héroïque. Elle et ses troupes, ramenées à la vie par les nécromanciens d'Arthas le Chevalier de la Mort, servaient à présent le Fléau.

Firnow était un Mage de Sang puissant, et Lovmai une archère douée. Pour leurs aptitudes au combat, les Firesal, famille noble mais modeste de Silvermoon possédant quelques terres, avaient été appelés au front. Mais le frère et la sœur n'avaient pas l'intention de combattre encore longtemps.
''-Ils sont prêts? demanda à voix basse le mage à Lovmai, en profitant d'un répit.
-Oui, répondit la concernée sur le même ton. Ils sont autour des quais, et attendent notre signal.
-Le moment est venu. Si nous attendons plus longtemps, nous risquons la mort.
-Mais il y a encore de l'ordre parmi les défenseurs... Ils risquent de repérer notre fuite...
-Alors il faudra courir vite si cela arrive. Éloignons-nous discrètement...''

.

Les deux complices quittèrent silencieusement les barricades, et avancèrent vers le Port. Il y en avait pour quelques dizaines de minutes de trajet. Au bout d'un quart d'heure, un général elfe s'arrêta pour scruter le magicien et l'archère.

''Hé, mais vous êtes les Firesal! Vous êtes assignés au front, que faîtes-vous là?'' s'exclama-t-il.
Les deux échangèrent un regard, et se mirent à courir. Dans le même temps, de nombreux Elfes de la Maison Firesal sortaient de leur cachette pour atteindre le même but: Le port.

''Des fugitifs! hurla le général. Attrapez-les!''

Des guerriers et des archers se mirent au milieu des ruelles menant vers le port, afin de stopper les fuyards. Sans hésiter, Firnow invoqua une colonne de flammes sur ses congénères pour disperser leurs rangs. Des bruits de combat résonnaient dans les rues, entre les vassaux des Firesal qui voulaient prendre la fuite, et les gardes qui leur bloquaient le passage.
Finalement, les deux membres de la famille Firesal atteignirent le port, suivis de deux douzaines de vassaux fidèle à leur maison. Ils se cachèrent dans un entrepôt abandonné, et observèrent par les fenêtres les quais. Deux patrouilles arpentaient frénétiquement les environs, et quelques échos de lutte subsistaient.
''-Et maintenant? demanda Lovmai.
-Maintenant, on applique le plan, fit Firenow. Tenez-vous prêts.''


Dernière édition par Wolfshadow le Sam 3 Mai - 12:45, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Firesal.   Mer 5 Juin - 14:09

La suite du chapitre 1, avec du retard: je finissais de la taper, quand, doué comme je suis, j'appuyais simultanément sur les touches 'Ctrl' et 'Z'. Découragé, j'ai laissé tomber une-deux semaines avant de reprendre.

Encore un mot, avant d'entamer votre lecture: cette histoire est inspirée d'un bon RP que j'avais fait sur Warcraft3, en Renouveau d'Azeroth.

Chapitre 1, deuxième partie

Lovmai hocha la tête, et se précipita à l'extérieur avec une demi-douzaine d'archers de la troupe. Tout en noyant les soldats qui patrouillaient sous un déluge de flèches, ils partaient chercher d'autres vassaux qui luttaient encore dans les rues. La Forestière appela une chouette pour l'aider dans cette tâche, afin qu'elle serve de balise pour d'autres alliés des Firesal.

De leur côté, Firnow et les autres profitèrent de la panique provoquée par les traits des archers pour sortir de leur cachette et foncer vers un galion, qui avait été choisi à l'avance pour servir de moyen de fuite. Ils l'abordèrent et neutralisèrent les quelques gardes qui s'y trouvaient, totalement pris par surprise. Assez loin du front, il y avait peu de soldats de Silvermoon, et la capitale avait d'autres préoccupations que celle de surveiller étroitement les navires du port. Firnow et ses hommes, ayant préparé cette fuite quelques jours avant, commencèrent à étendre les voiles.
Un peu plus loin, Lovmai et presque quinze vassaux courraient vers le navire, talonnés de près par la milice du général elfe qui avait démasqué les deux nobles fuyards.
.

Le général elfe rageait. Les Firesal et leurs serviteurs étaient en majorité portés disparus. Ceux qui étaient encore visibles dans les rues refusaient de se rendre, et vendaient cher leur peau. Où étaient passé les autres? Aucun navire n'était parti, ils devaient encore être dans les environs...
Tout à coup, les bruits de combat s'intensifièrent. Le général, qui était dans une rue éloignée du port, ne pouvait pas savoir ce qui se passait. Un lieutenant apparut, et lui fit son rapport:
''Général, les fugueurs ont pris possession d'un navire! Ils sont en train de larguer les amarres! Nos patrouilles n'arrivent pas à les arrêter!''
Le responsable militaire grogna. On ne pouvait laisser croire aux troupes qu'il suffisait de se rassembler par quelques dizaines et d'aller vers le port pour fuir le combat. Si les Firesal réussissaient à fuir, ils serviraient d'exemple pour d'autres combattants couards. Et avec le Fléau à ses portes, Silvermoon ne pouvait se permettre de perdre encore des bras pour sa défense. Il observa les alentours, et remarqua une batterie de balistes, tournées vers le front, stationnées sur les murs qui entouraient le quartier du port.

.

La troupe de Lovmai commençait à monter sur le navire, quand un trait de baliste enflammé se ficha dans le pont du navire, en transperçant un magicien de Firnow au passage. Le Mage de Sang tourna le regards vers la muraille du port, et jura. Ils avaient préparé des balistes, et d'autres traits enflammés vrombissaient en se rapprochant de leur cible. Le bateau.
''-Quittez le navire! ordonna Firnow. Il faut nous séparer, pour disperser les tirs! Que tous ceux qui trouvent une embarcation s'en emparent! On se retrouvera à l'embouchure du port!
-D'accord! s'écria la sœur du mage. Dépêchez-vous!''
Ils abandonnèrent le navire, qui quelques secondes après, flambait comme un gigantesque feu de joie, et se dispersèrent. Les traits des engins de siège frappaient à présent au hasard, faisant des victimes aussi bien chez les fuyards que du côté des poursuivants. Firnow, avec quelques-uns de ses mages, monta à bord d'un vaisseau de transport de marchandises, jeta les quelques marins présents à la mer, et coupa les cordes d'amarrages. Le navire s'éloigna des quais, et sous le feu nourri des balistes, le Mage de Sang espéra que les autres s'en sortiraient.


.

Encore raté! Du haut des murs qu'il avait rejoint, Le général voyait que les balistes n'arrivaient plus à viser les fugitifs. Elle les touchaient moins souvent que ses propres troupes. Le lieutenant s'écria qu'un groupe de bateaux s'était assemblé à l'embouchure du port. Il sourit, car à présent, ils formaient une cible parfaite. Ils étaient fichus. Le général leva le bras, prêt à donner l'ordre de laisser partir une salve de pieux enflammés, quand une alarme retentit.
La barrière magique était tombée. Les Morts s'engouffraient au cœur même de Silvermoon. Le visage du militaire perdit toute couleur, et ordonna de rediriger les balistes vers les troupes d'assaut du Fléau. Avant de se lancer avec ses troupes dans la mêlée pour retarder l'échéance, il jeta un dernier coup d’œil vers la baie. Les Firesal avaient tout compris. Ils allaient survivre, contrairement à lui. Désespéré, il se lança à corps perdu dans le combat, face aux horreurs du Fléau.

.

Firnow, sans mot dire, observa les survivants, répartis sur un navire de transport, un bateau de pêche et une barque. Ils n'étaient plus qu'une vingtaine, alors qu'ils étaient au moins cinquante au début de la fuite. Mais les balistes avaient arrêté de tirer dans leur direction. Depuis la baie, ils voyaient de nombreux incendies, qui ravageaient les faubourgs de la capitale des Bois des Chants Éternels. Lovmai, à ses côtés, serra son bras et se colla à lui, terrifiée. Avant d'assister à la chute de leur peuple, ils étendirent plus de voile, et partirent en haute mer, vers des terres inconnues, avec le faible espoir de trouver un endroit où se cacher, et peut-être revivre.

Fin du Chapitre 1


Dernière édition par Wolfshadow le Lun 6 Jan - 20:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Firesal.   Sam 29 Juin - 18:40

Après une sacrée pause due en partie à mes épreuves du bac, la suite de la nouvelle histoire des Firesal!

Chapitre 2

''Terre en vue!''
Cela faisait plusieurs semaines que les restes de la maison Firsal dérivaient sur l'océan. Une vingtaine d'elfes, répartis sur trois frêles embarcations. En quittant Silvermoon assiégée, les fuyards avaient la chance de tomber sur des bateaux contenant des stocks de provision.
Firnow Firesal monta sur le pont à l'appel d'une archère servant de vigie, et observa les nouveaux territoires qui se profilaient à l'horizon. Il fut rejoint très vite par sa sœur Lovmai.
''Je n'arrive pas à discerner quoi que ce soit, à cette distance'', se plaint le mage en plissant les yeux. ''Envoie donc ta chouette nous éclairer sur notre destination.''
La Forestière s'exécuta, et un oiseau nocturne, invoqué par magie, déploya ses ailes et disparut au loin, vers les contrées inconnues.
Il revint au bout d'une demi-heure, et se posa sur le bras de sa maîtresse. Cette dernière eut un air concentré, comme pour sonder l'esprit de l'oiseau, et la chouette se volatilisa.
''-Alors? demanda Firnow.
-Il y a beaucoup d'arbres, de vieilles forêts millénaires. Et des constructions... On dirait que nous approchons des terres des Elfes de la Nuit.
-Ashenvale? s'étonna le lanceur de sorts. Nous avons donc dérivé si loin? Non pas que ce soit un problème, il faut mettre de la distance entre le Fléau et nous... Nos cousins de l'Ouest devrait nous accueillir sans soucis.
-S'ils sont là. D'après ce qu'a vu mon oiseau, il n'y a pas âme qui vive.
-Hum, laissa échapper le frère, sceptique. Au moins, nous aurons un toit, et nous pourrons trouver de la nourriture dans les bois.''

.

Dès qu'ils accostèrent, dans une baie aux eaux calmes, les elfes de Quel'Thalas investirent les maisons de leurs cousins, qui en effet étaient vides, et stockèrent dans un vieil hall du chasseur tout ce qui pourrait être utile et qu'ils avaient emporté de Silvermoon, c'est-à-dire armes, provisions, flèches...
Pendant quelques jours, la troupe se reposa, en instaurant néanmoins des tours de garde. Mais les alentours restaient désert. Il ne restait que quelques animaux de la forêt, qu'ils n'osaient abattre sans l'accord des Elfes de la Nuit, maîtres des bosquets. Maîtres absents, mais qui continuaient à imposer leur respect. On n'abîme pas une forêt d'Ashenvale, si on tient à rester en vie. De ce fait, l'expédition se contentait de leurs rations emportés lors de leur fuite, et des fruits tombés au sol.

.

Firnow et Lovmai partirent un jour explorer les alentours, tout en restant près des côtes. Toujours des maisons vides, aucune trace d'Elfes de la Nuit, vivants ou morts. Du moins, jusqu'à présent. Quand les plages commençaient à laisser place aux montagnes, les deux nobles en exil tombèrent sur un autel. Autour, des dizaines de tombes. Chaque sépulture était marquée par une pierre aux formes courbes, et brillaient d'une lueur bleue mystique, d'origine indéniablement elfique. Ils remarquèrent des runes sur quelques-unes des tombes, mais furent incapables de les décrypter. Devant chacune des pierres, une arme usée dont l'on ne pouvait deviner son origine. Haches, sabres, lances, arcs... Tous ces objets contribuaient au mystère qui hantait les lieux. Ce qui semblait être un cimetière de guerriers semblait édifié depuis peu, la nature n'ayant pas envahi encore les lieux, les pierres n'étaient pas érodées par les conditions climatiques.
Les deux Firesal réfléchirent quelques temps à ce qui pouvait s'être passé. Y avait-il eu une guerre, une confrontation? Qui avait tué ces Elfes de la Nuit? Y avait-il un lien avec le fait que la côte soit vide, les villages de la côte abandonnés?
''-Bon, ces débats sont stériles, dit Firnow, coupant court à la discussion. Nous avons vu tout ce qu'il y avait à voir, parler ne nous en apprendra pas plus, de toute évidence.
-Que faisons-nous, mon frère, en ce cas?
-Revenons au camp, et partons. Nos vassaux deviennent nerveux, dans ces terres désertes. Préparons nos paquetages, et enfonçons-nous prudemment dans la forêt, vers l'Ouest. Un peu de mouvement nous occupera tous, et nous fera du bien.''
Fin du Chapitre 2


Dernière édition par Wolfshadow le Lun 6 Jan - 20:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Firesal.   Jeu 22 Aoû - 12:53

Chapitre 3

La petite troupe des Firesal s'enfonçait dans les forêts d'Ashenvale. Ils sentaient à présent des yeux se poser sur eux, mais dès qu'ils essayaient de parler à leur propriétaire, ils disparaissaient. Alors la vingtaine de Hauts-Elfes continuait à progresser, en attendant que les Elfes de la Nuit daignent se montrer à eux.
A un moment, tous furent pris de faiblesse. Ils étaient tremblants, et se raccrochaient aux branches pour ne pas tomber.
''-Que... Se passe-t-il? demanda Lovmai avec difficulté
-Je crois... Qu'il est arrivé quelque chose au Puit, répondit Firnow sur le même ton.''
Il parlait naturellement du Puit de Soleil, source d'énergie puissante qui permettait aux Hauts-Elfes de vivre confortablement et en sécurité, là-bas, à Silvermoon. Du moins jusqu'à l'arrivée du Fléau. Qu'est-ce que ces Morts-Vivants avaient fait au Puit?
Quoi que cela puisse être, ça ne devait pas être positif, car les Firesal en ressentaient les répercussions jusqu'ici, à l'autre extrémité d'Azeroth, sur un autre continent.
La faiblesse des survivants s'apaisa un peu, et ils purent reprendre la route.
Les yeux inconnus avaient assisté à l'ensemble de la scène.

.

Ils finirent par arriver dans un village forestier. Silencieusement, les Elfes de la Nuit vaquaient à leur occupation. Dès l'arrivée des Firesal, le silence paisible devînt pesant.
Quelques Elfes de la Nuit équipés d'un arc ou d'une épée se dirigèrent vers les arrivants. Firnow et Lovmai commencèrent les salutations, mais les gardes les ignorèrent, et firent signe aux étrangers de les suivre.
Ils les conduisirent dans un grand Temple, et toujours sans un mot, ils les firent entrer, et les guidèrent jusqu'à une salle d'une taille conséquente. Une Gardienne s'entraînait à lancer des dagues sur un mannequin de bois. Sans même leur accorder un regard ou cesser son exercice, elle lança:''Vous êtes des Hauts-Elfes arrivés par bateau, vous êtes démunis ici, et vous allez régulièrement être pris de faiblesse à cause d'un manque de magie''.
Tchac. Une dague se planta dans le mannequin, à l'emplacement du nombril si cela avait été d'un être de chair.
Les Hauts-Elfes, interloqués, mirent un peu de temps à répondre. Le silence était haché par le bruit des lames se plantant dans l'adversaire fictif.
''-Nous voudrions... commença Lovmai
-De l'aide, je sais, coupa la Gardienne. Mais je ne peux pas vous en fournir, en théorie. Vous êtes potentiellement dangereux, je devrais vous faire éliminer.''
Tchac. Dans l'emplacement de la gorge, ce coup-ci.
''-Mais, voulut dire Firnow, nous pourrions...
-Négocier, oui. En revanche ce n'est pas mon genre. Et les rares fois où j'y suis contrainte, je préfère que l'on échange des objets et des actes plutôt que des mots ou des promesses. Or, dans la situation où vous vous trouvez, vous semblez avoir plus de phrases à débiter que de choses de valeur à céder.''
La plus longue phrase de la Gardienne depuis le début de la 'discussion' était comme les autres ponctuée par les bruits sourd des courtes lames s'enfonçant dans le bois.
''-Nous sommes vos prisonniers ? commencèrent à s'indigner les Hauts-Elfes.
-Vous allez nous tuer ? renchérirent le frère et la sœur.
-Du tout, répondit calmement la Gardienne. Si l'on décide de vous tuer, vous allez vendre chèrement votre peau, et cela ne sera pas bon pour mon peuple. Le terme de prisonnier n'est pas exact non plus. En fait, je vais vous utiliser afin de débarrasser les forêts d'Ashenvale des parasites qui ne sont pas vous.
-C'est... de l'esclavage... murmura Lovmai, horrifiée.
-Disons que c'est plutôt un arrangement, rectifia l'Elfe de la Nuit sans cesser de lancer ses dagues. En échange de votre aide, vous recevrez des vivres, vous aurez un logement, et vous pourrez boire à nos Puits de lune. Cela vous permettra de lutter contre votre affaiblissement.
-Nous n'avons pas le choix, se résigna le Mage de Sang. Nous acceptons votre marché, Gardienne.
-Bien, fit cette dernière. J'aime ce qui est concret. Je suis l'Iron Maiden, Gardienne et dirigeante de ce village. Vous devrez obéir à mes ordres, et à ceux de tous les Elfes de la Nuit étant sous ma responsabilité.
-Est-ce qu'un jour, s'avança Lovmai, nous pourrons repartir ?
-Peut-être. Mais si vous décidez de quitter ces lieux sans mon accord, je vous priverai d'au moins la moitié de votre énergie vitale et magique. Et vous mourrez, trancha l'Iron Maiden avec hargne.''
Les Hauts-Elfes furent évacués de la salle. En jetant un dernier regard en arrière, la Forestière vit la Gardienne songeuse, immobile devant un mannequin hérissé de dagues.
Pas une seule n'avait raté sa cible.
Fin du Chapitre 3


Dernière édition par Wolfshadow le Lun 6 Jan - 21:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les Firesal.   Dim 5 Jan - 14:30

Chapitre 4

La vingtaine de Hauts-Elfes, accompagné d'un nombre deux fois plus élevé d'Elfes de la Nuit, s'enfonçait dans les bois entourant le Refuge des Saisons. L'Iron Maiden, comme promis, envoyait les rescapés de Silvermoon exécuter toutes les tâches ingrates de la région. Elles consistaient généralement à exterminer des bêtes sauvages féroces, ou malades, ou trop nombreuses, ou corrompues par la dernière guerre contre les Démons au Mont Hyjal, ou alors le tout à la fois. Firnow, Lovmai et leur compagnie s'endurcissait au fur et à mesure des combats, et voyaient leur puissance magique croître peu à peu, grâce à l'eau des Puits de Lune de leurs lointains cousins. Ces derniers voyaient ceci d'un mauvais œil, et devenaient plus vigilants lors des missions.

Les Hauts-Elfes auraient pu passer leur vie à servir l'Iron Maiden. Ils auraient peut-être fini par être acceptés, voire acceptés parmi les Elfes de la Nuit. Mais cela ne se passa point ainsi.

.

Aux alentours du Refuge des Saisons se trouvaient des nids d'araignées géantes et venimeuses. Régulièrement, il fallait réguler cette population, qui en quantité raisonnable régulait le nombre de prédateurs d'autres espèces, mais en surnombre décimait l'écosystème de la région. La troupe de soixante elfes n'était pas trop nombreuse pour venir à bout du surplus d'araignées. Ils grimpaient sur la colline abritant le Refuge, arcs bandés et lames levées, prêts à frapper. Mais une fois l'équipe parvenue en haut, ils s'aperçurent qu'un inquiétant silence régnait.
''-Ce n'est pas normal, affirma la Prêtresse de la Lune dirigeant les Elfes de la Nuit. Dès la moindre incursion sur leur territoire, si les araignées se sentent en confiance, elles se jettent sur les intrus.
-Mais nous sommes beaucoup, néanmoins, avança timidement Lovmai pour expliquer le mystère.
-D'après nos druides, ces bêtes sont plus d'une centaine, coupa sèchement la Prêtresse. Elles devraient à la fois se sentir suffisamment menacées et assez fortes pour nous attaquer... Quelque chose cloche.''
Dans le silence, les Elfes avancèrent plus en avant sur la colline. Ils finirent par atteindre un promontoire, peu boisé et donnant sur les régions désertiques du Sud de Kalimdor. A l'Ouest, ils pouvaient apercevoir le bastion de l'Iron Maiden, dont la silhouette était floue mais menaçante, en dépit de la distance.
Tout à coup, le tigre de la prêtresse rugit, et montra les crocs, en scrutant les environs. Ce fut le seul avertissement que la troupe reçut.
De tous les côtés, des hordes d'araignées gigantesques se précipitèrent sur les Elfes, crachant menaces incompréhensibles et venin. Alertés par la réaction du tigre, ils avaient pu se mettre en position défensive, mais c'est là tout ce qu'ils avaient pu faire avant de subir l'assaut. Hauts-Elfes et Elfes de la Nuit avaient formés un cercle défensif autour de la Prêtresse de la Lune, juste avant l'embuscade.
Les guerriers, couverts par les archers, décimaient les arachnides, mais d'avantages en surgissaient des arbres, des herbes... Et même du sol.
Firnow utilisait sa magie pyrotechnique avec une ardeur supérieure à la normale, et souriait de manière démente en consumant les bêtes. Mais il remarqua que certains attaquants sortaient de terre, derrière les combattants, pour les emprisonner dans des toiles avant de les achever. Alors que le cercle de défense se démantelait, son doute s'accrût, et devînt une certitude. Mais en même temps, il regardait vers le Sud, vers les régions désertiques...
Finalement, un groupe d'une vingtaine d'Elfes de la Nuit se retrouva isolé, autour de la Prêtresse, tandis que Firnow, Lovmai, une quinzaine de leurs vassaux survivants, et quelques-uns de leurs lointains cousins se retrouvait acculés vers la falaise faisant face au Sud.
Le Mage de Sang désigna les araignées grises sortant du sol, au corps de fourmi et à tête d'araignée, et hurla aux défenseurs d'Ashenvale: ''Ce sont des Nérubiens ! Des Morts-Vivants ! Ils étaient dans l'armée qui assiégeait notre cité !''.
Les serviteurs de l'Iron Maiden se regardèrent, interloqués.
''Ce sont sûrement les éclaireurs d'une troupe qui s'apprête à vous envahir ! Vous devez avertir la Prêtresse et vous repliez !''
Les Hauts-Elfes se demandèrent ce que leur chef fabriquait, tout en combattant face aux forces grandissantes des arachnides, et les Elfes de la Nuit trouvaient quelque chose de louche dans les affirmations du Mage. Mais il était tellement tentant de rejoindre la Prêtresse, et de s'enfuir, laissant ces faibles Hauts-Elfes déchus à la mort. Une pluie d'étoiles filantes tomba du ciel, décimant une partie des araignées, et ils n'eurent plus d'hésitation: Ils profitèrent de l'ouverture pour rejoindre le groupe de la Prêtresse en train de lancer sa pluie d'étoiles dévastatrices grâce à ses pouvoirs magiques, laissant les Hauts-Elfes livrés à eux-même. ''Maintenant, droit vers la falaise ! ordonna Firnow à ses fidèles. Nous allons en faire la désescalade et nous enfuir vers le Sud !''
Il fonça, suivi de près par sa sœur, puis par le reste des Firesal. Ils abattirent les araignées se trouvant entre eux et la falaise, et quand ils l'atteignirent, ils débutèrent leur descente vers l'inconnu.

.


''Où sont-ils ?''
Dans la salle d'entraînement du Temple elfique, l'Iron Maiden posait cette question d'un ton glacial à la Prêtresse ensanglantée rescapée de l'embuscade.
''-Je... Je l'ignore... Ils se sont séparés de nous lors de la bataille...
-Cela ne répond pas à ma question, coupa la Gardienne. Où sont-ils ?
-S'ils sont dans les bois, soit... Nous les retrouverons...''
La Prêtresse fut interrompue par une quinte de toux sanglante, puis reprit la parole, sous le regard impitoyable de la Gardienne.
''-Soit nous les retrouverons... Soit ils mourront à cause de la faune, arachnide ou non, si ce n'est pas... Déjà le cas... Ou alors...
-Ou alors ?
-Ou alors... Ils ont tenté d'atteindre la falaise du promontoire pour s'enfuir vers le Sud...''
Les yeux de la Gardienne s'enflammèrent. Elle convoqua dix archères d'élites, et prit ses lames sur les étagères de bois portant les armes.
''Gardienne, articula difficilement la Prêtresse de la Lune, tombant à genoux de faiblesse. Ils ont parlé... D'une invasion mort-vivante sur nos terres...''
Mais l'Iron Maiden était déjà partie en chasse. La Prêtresse s'effondra inconsciente sur le sol pierreux de la salle d'entraînement.

.

Les Firesal se dirigeaient lentement vers la rivière frontalière située au pied de la falaise. Sur leur route, ils croisaient quelques Nérubiens, ces arachnides mort-vivantes aux toiles collantes et mortelles, et ils les tuaient le plus vite possible. Lovmai sentait à la fois un sentiment de crainte, envers les terres hostiles qu'ils quittaient et les terres inconnues qu'ils étaient sur le point de rejoindre, et une sensation de liberté, en ''s'évadant'' d'Ashenvale. Essoufflés, ils firent une brève pause entre les rochers et les arbres clairsemés de la falaise. Firnow fit le compte de ses fidèles. Avec lui et Lovmai, ils étaient encore seize. Ils avaient perdus quatre serviteurs de leur famille lors du combat face aux araignées. Un miracle qu'ils soient encore aussi nombreux, même si chaque perte était comme un coup de poignard dans la poitrine de chacun d'eux.
''Bien, nous allons à présent...''
Il ne termina jamais cette phrase. Une flèche venait de transpercer l'un des guerriers, et de son cadavre s'extirpait un Treant, un homme-arbre résistant et dangereux qui commençait à lacérer les Hauts-Elfes avec ses branches acérées. Un puissant soldat le coupa en deux dans le sens de la longueur, et aperçut des silhouettes à leur niveau, vers l'Ouest. Les archères de l'Iron Maiden. Celle-ci se téléporta au milieu du groupe de Hauts-Elfes, et déchaîna une tempête de dagues, qui tua sur le coup plusieurs malheureux. Elle enchaîna sur le champ en plantant une dague empoisonnée dans le dos de Lovmai. Firnow, fou de rage, s'apprêta à projeter une boule de feu sur la Gardienne, mais une salve de flèches tomba sur sa troupe. Il prit Lovmai entre ses bras.
''-Courrez, courrez vers la rivière ! cria-t-il aux Firesal. Courrez pour vos vies !
-Oui, c'est cela... Courrez en vain pour tenter d'échapper à votre mort, murmura la Gardienne.
Poursuivez-les ! commanda-t-elle à ses archères. Et décimez-les...''
Elle poursuivit les fuyards, moitié en courant, moitié en se téléportant, en évoluant entre les rocs avec une grande agilité. Même ses archères eurent du mal à la suivre.
Les Hauts-Elfes, blessés, atteignirent difficilement la rivière. Firnow les exhorta à sauter à l'eau, et à laisser le courant les emporter. Alors qu'une moitié d'entre eux étaient encore sur la rive, l'Iron Maiden surgit une nouvelle fois du néant au beau milieu d'eux, et fit un nouveau carnage avec ses lames. Tous ceux encore là, excepté Firnow, moururent, transpercés par les lames. Le Mage de Sang chargea Lovmai sur son épaule, et leva sa main, résolu à brûler vive la Gardienne avant que ses archères arrivent. L'Iron Maiden, impassible, sortit sa dague empoisonnée, et avança lentement vers le Mage de Sang. Ce dernier, en hurlant, invoqua un tourbillon de flammes pour en finir avec la Gardienne.
Nouvelle téléportation Firnow Firesal sentit le sang couler dans son dos. Derrière lui, l'Elfe de la Nuit venait de le poignarder. Elle s'apprêta à achever les Hauts-Elfes, mais le Mage de Sang la bannit temporairement dans une forme fantomatique inoffensive, et se laissa tomber en arrière, avec sa sœur, dans les courant déchaînés. L'Iron Maiden vit avec rage ses proies passer à travers son corps rendu immatériel, et se retourna, impuissante, voyant les Hauts-Elfes lui échapper, emportés vers l'Est par le courant.
''Criblez-les de flèches ! '' hurla-t-elle à ses archères. Mais ces dernières étaient aveuglées par le rideau de flammes, résidu du sort de feu du Mage de Sang, et ne purent atteindre leurs cibles.
Le corps de la Gardienne recouvrit sa substance, mais il était trop tard. Elle serra le poing, puis se mit à sourire légèrement en comptant les corps. Huit corps.
''La moitié de votre énergie vitale...''
Et elle avait également touché les chefs des Hauts-Elfes avec sa dague empoisonnée.
''... et la moitié de votre énergie magique. Essayez donc de survivre, sans les Puits de Lune, avec la moitié de vos effectifs, à moitié mort, engloutis par les courants, et rejetés sur des terres inconnues. Essayez donc, misérables vermines.''
Lentement, elle se tourna vers Ashenvale sa patrie, et rentra à son bastion, afin de continuer à faire régner sa justice.

Fin du Chapitre 4
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Firesal.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Firesal.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Firesal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum de la communauté WRP :: Communauté WRP :: Les Récits-
Sauter vers: